3CD / Gidon Kremer - Edith Volckaert - Yuzuko Horigome

Vorige Produit 3 sur 9 Volgende
€ 45,00

Enregistrements historiques
Concours Reine Elisabeth de Violon
Gidon Kremer (1967)
Edith Volckaert (1971)
Yuzuko Horigome (1980)

Après les trois disques consacrés aux pianistes Jean-Claude Vanden Eynden, Abdel Rahman El Bacha et Frank Braley sortis en 2016, le temps est venu de s’intéresser à l’autre instrument maître du concours : le violon.
Si certaines prestations historiques de lauréats sont encore disponibles et ont déjà été maintes fois rééditées, ce coffret de 3 disques nous permet de revivre quelques pages inédites du concours de violon, à travers 3 lauréats à la personnalité très différente.
Chronologiquement, on débute en mai 1967 – année du premier prix de Philippe Hirschhorn – avec les tous premiers enregistrements d’un jeune Letton de 20 ans : Gidon Kremer. Celui qui se classe 3ème cette année-là est une personnalité musicale exceptionnelle, dont on décèle déjà toute la ferveur du jeu qui lui permettra de faire la carrière que l’on connait depuis 50 ans.
Suit une réédition consacrée à une violoniste belge qui se révéla lors du concours de 1971, Edith Volckaert. Cette jeune Gantoise est un génie précoce et deviendra une grande soliste internationale et une grande pédagogue ; sa carrière fut brisée par la maladie à 42 ans. Elle se classera 5ème du concours, et malgré la fatigue à certains moment du 1er Concerto de Chostakovitch en finale, elle montre une sonorité rayonnante, un superbe phrasé, une clarté technique, une conscience de chaque geste, de chaque note, un jeu d’une simplicité et d’un naturel extraordinaire. Son 2ème Concerto de Bartók joué lors du concert des lauréats est magnifique.
Enfin, 1980 voit le succès d’une lauréate japonaise qui sera immédiatement « adoptée » par le public belge et la scène internationale : Yuzuko Horigome. Déjà très impressionnante lors des demi-finales (sa sonate d’Ysaÿe est tout simplement splendide), elle confirmera cette impression en finale avec une Sonate de Brahms d’une incroyable musicalité, suivi d’un Concerto de Sibelius qui reste une des plus belles pages du concours.
 

CD1 - Gidon Kremer
Queen Elisabeth Competition – Violin 1967
1.  Robert SCHUMANN (1810-1856) – Fantasie for violin and piano in C major, Op. 131
2.  Ernest CHAUSSON (1855-1899) – Poème, Op. 25
3.–5.  Edward ELGAR (1857-1934) – Violin Concerto in B minor, Op. 61

   Marina Bondarenko, piano 1
   Grand Orchestre Symphonique de la RTB – Daniel Sternefeld, conductor 2
   National Orchestra of Belgium – René Defossez, conductor 3-5

CD2 - Edith Volckaert
Queen Elisabeth Competition – Violin 1971
1.-4.  Dmitry SHOSTAKOVICH (1906-1975) – Violin Concerto No. 1 in A minor, Op. 77
5.-7.  Bélà BARTÓK (1881-1945) – Violin Concerto No. 2, Sz. 112

   Grand Orchestre Symphonique de la RTB – René Defossez, conductor 1-4
   National Orchestra of Belgium – Michael Gielen, conductor 5-7

CD3 - Yuzuko Horigome
Queen Elisabeth Competition – Violin 1980
1.-3.  Eugène Ysaÿe (1858-1931) – Sonata for Solo Violin, Op. 27/2
4.  Wolfgang Amadeus MOZART (1756-1791) – Rondo for violin and orchestra in C major, KV 373
5.-7.  Johannes BRAHMS (1833-1897) – Violin Sonata No. 1 in G major, Op. 78
8.-10.  Jean SIBELIUS (1865-1957) – Violin Concerto in D minor, Op. 47

   Jean-Claude Vanden Eynden, piano 4-7
   National Orchestra of Belgium – Georges Octors, conductor 8-10

 

Durée totale : 3h44’02’’
Slip case / 3 digipaks avec livrets 12 & 16 pages
Textes de Michel Stockhem en français, anglais et néerlandais
Enregistrements directs 1967 – 1971 – 1980, restaurés et remasterisés en 2017

© 2021 shop.concoursreineelisabeth.be | sitemap | rss